L’art de l’essentiel…

Le jour où j’ai décidé de prendre du temps pour ce qui est vraiment important….

On le sait bien, les choses à faire à la maison, au travail, avec les enfants, peuvent ne jamais finir de s’accumuler au fil des jours, des semaines. C’est un constat que chacun peut faire et celui-ci me trotte dans la tête depuis un bon moment. Au fil de ces derniers mois, je me suis sentie de plus en plus concernée par ce sujet de cet « art de l’essentiel »…Un article dans un de mes magazines fétiches ( Flow ) est venu à point nommé il y a quelques semaines, me conforter dans cette idée de l’importance d’accorder du temps à ce qui compte vraiment.

Il serait ainsi préférable de se recentrer et de se concentrer sur ce qui est important, ou ce qui peut l’être , à un instant donné, à un moment de sa vie plus en particulier, se recentrer sur son essentiel…

Car chacun a son propre essentiel bien entendu, ses priorités, ses propres envies. Cet essentiel peut être défini en quelques mots, s’ancrer dans le temps, mais peut aussi varier au fil des jours, des semaines, des saisons…

J’aime à me rappeler cette phrase de Greg McKeown ( conférencier dont il est question dans l’article ) :

 » Si vous ne vous donnez pas de priorités dans la vie, quelqu’un d’autre le fera à votre place. »

Alors, être libre de ses choix, de ses envies, de ses actions….une rêverie ? un état d’esprit inaccessible ?

Pas si sûr, si l’on sait apprendre à être en accord avec soi même et assumer ses choix, ses essentiels.

C’est depuis deux ans environ que cette idée a germé dans mon esprit mais elle a pris encore plus d’ampleur depuis un an environ. Sans doute en lien avec un allègement de la maison ( voir dans un article précédent  » Happy rangement » 😉 ), avec la découverte du livre de Marie Kondo ( La magie du rangement ), un allègement de mon esprit qui en a découlé et le point de départ de notre aventure dans un mode de vie presque zéro déchet…Tous ces choix de vie, de projets, m’ont révélé une question primordiale, essentielle dirais-je même….

Cette activité me procure-t-elle de la joie ?

Un peu à l’image de celle où l’on se pose la question face à un vêtement, un objet, un livre quand on ne sait pas si l’on doit s’en défaire ou pas….

Et le simple fait de se poser la question par rapport à une activité, à un choix de vie, de projet, revient à se poser la question de ce qui est essentiel pour soi…

Bien entendu, il est important à un moment donné aussi, de se poser, se p(au)ser, comme j’aime à l’écrire, pour mettre noir sur blanc quelles priorités on veut mettre dans sa vie.

IMG_20180311_192730_859

Pour moi, quelles sont ses priorités ? Quel est mon essentiel ?

La famille sans aucun doute…De part notre parcours de vie ( l’adoption , c’est tout une aventure ! ), j’ai mesuré les liens qui peuvent se tisser entre parents et enfants mais aussi entre mari et femme…Les années filent tellement vite qu’on se retrouve avec deux ados sans avoir eu le temps d’avoir bien compris ce qui s’était passé ( ou comme lorsqu’on laisse une boîte de cookies sur la table et que à peine on se retourne, elle est vide !!! vous choisirez l’image qui vous parle le plus !!! )

La transmission de valeurs, d’un mode de vie que l’on souhaite le plus responsable possible dans un monde qui ne tourne plus toujours très rond… Le partage de rêves, de musique, d’art, de cinéma, de voyages, de plaisirs de la table est au coeur de notre vie de famille, au sein de notre petite tribu mais bien au delà encore, au sein de notre grande famille à tous deux… Tout cela contribue à cette transmission et constitue une large part de ce qui est essentiel à ma vie…

Privilégier un mode de vie en accord avec ses choix pour créer un lieu de vie où chacun se sent bien est aussi un de mes essentiels.

Une maison chaleureuse, allégée, où j’aime rentrer le soir, une maison qui vit, ouverte sur le jardin et la terrasse ( je sais, j’ai la chance d’habiter à la campagne, ça aide pour le jardin et la terrasse… ), cocon en hiver avec sa douce chaleur, une maison qui aime recevoir la famille, les amis…

Et transposer cela sur mon lieu de travail, dans ma petite école rurale, pour y être bien, pour que les petits zouaves ressentent la joie et le plaisir de venir à l’école chaque matin…Depuis l’installation d’un canapé, de tapis et de coussins confortables dans ma classe, c’est incroyable comme l’ambiance a changé ( pour tout le monde !! )

Être bien…Ça , c’est essentiel …

Et bien entendu , dans mes essentiels :

~ Le sport….presque tous les jours…parce qu’il contribue à mon équilibre de vie pour un tas de raison ( je me suis déjà attardée sur ce sujet dans un autre article « Happy running« ….) Course à pied, fitness, musculation, marche… Et je ne peux pas rester trop longtemps sans courir, mes baskets m’appellent !! du fond de leur étagère et je n’hésite pas à leur répondre et à prendre ce temps à l’extérieur, pour moi et rien que pour moi ( et mes baskets )….

~ La photographie.…de tout et de petits riens, de moments de vie, de nature, de cuisine, de sourires, de partages ( sur Instagram… « hello_flow_marie« …)

~ mon bujo ( bullet journal )…recueil de moments de vie encore, de pense-bête, de recettes, d’idées, de listes en tout genre, de voyages, d’envies…

~ La cuisine… et avec elle, ce plaisir de partager, de goûter, de tester de nouvelles recettes, de transmettre à mes ados des valeurs de bien-manger, des produits sains, bons pour eux et pour la planète…Et puis c’est tellement bon aussi de passer un peu de temps à préparer des cookies, des cakes et autres gourmandises et encore meilleur de les partager et de les manger !

Et parfois et souvent aussi, un de mes essentiels : ne rien faire ! Me p(au)ser sur le canapé au coin du feu, sur la terrasse, au bord de la rivière, face à la mer et goûter à l’instant présent…

Les voilà mes essentiels…du moment….

Dans tout cela, ce qui m’est primordial, et cela va sans doute avec mon caractère, ma façon de fonctionner depuis un bon moment, c’est de ne pas me laisser enfermée dans telles ou telles activités….Je le ressens ainsi très fort et cela peut sembler dérangeant à ceux qui me côtoient peut-être car je me laisse ce choix de suspendre, d’arrêter telle ou telle activité, sans regret, pour retrouver cette liberté qui m’est précieuse et ce besoin de me recentrer sur mon essentiel, ce qui me semble le plus important…

C’est un choix et je l’assume totalement…

Si je passe des heures à écrire un article pour ce blog, pour décorer mon bujo en préparant les pages du mois, les calendriers et j’en passe, à chercher de jolies citations qui me parlent, si je passe de longues minutes à observer les oiseaux, avec ou sans mon appareil photo, si je décide de tout laisser en plan pour aller marcher, si je me mets à faire des cookies, des crèmes, des gâteaux alors que d’autres choses m’attendent ou si je décide d’aller enfiler mes baskets et de courir 20 kilomètres au lieu des 8 prévus initialement, c’est un choix et je l’assume sans culpabiliser.

Alors, oui peut-être ai-je aussi cette propension à remettre au lendemain ce que je devrai faire aujourd’hui ( procrastination, quand tu me tiens !!! ) mais au final, je vois désormais plus cette attitude comme un acte d' »essentialisme ». Je fais ce qui me semble bon pour moi au moment où j’en ai besoin…C’est bien entendu plus facile, me direz-vous, quand on a deux ados à la maison qui n’ont plus les mêmes besoins que lorsqu’ils étaient petits, plus facile quand on fait le choix de ne pas passer son temps à laver sa maison ou nettoyer ses vitres…les poussières et le repassage sont faits quand il faut ( je sais aussi garder à l’esprit certaines priorités dans mon essentiel… ) et j’avoue aussi avoir une perle à la maison ( merci mon homme !!! ) qui fait largement sa part….

Certains diront que ma définition de l’essentialisme est un peu curieuse ( très loin de celle des dictionnaires sur la différence homme-femme ) je suis beaucoup plus terre à terre , je prends le mot dans son aspect le plus simple … Aller à l’essentiel pourrait être plutôt vu comme le fait de se simplifier la vie, alléger ses tâches, en faire moins….

Mais ce n’est pas encore tout à fait cela pour moi car je peux donner l’impression de faire mille et une choses dans mes journées….loin donc de l’idée d’en faire moins, d’alléger mon temps….Courir, cuisiner, bujoter, prendre des photos, poster des clichés sur les réseaux sociaux, marcher, jardiner, bouquiner….mais l’élément le plus important dans tout cela, c’est que mes activités sont choisies et assumées ( désolée si je me répète un peu, beaucoup même peut-être )

Je me retrouve assez bien dans ces choix et cela me rend heureuse. Je pense aussi que cela peut contribuer à un équilibre indispensable auquel chacun de nous aspire….

Ce cheminement n’est sans doute pas arrivé par hasard, ni dans la durée, ni dans la temporalité. J’entends par là que je pense que les choses se mettent en place quand elles doivent se mettre en place et qu’elles font partie de notre route. Le partage de moments de vie difficiles, pour les personnes qu’accompagnent mon homme en soins palliatifs, la confrontation à la brièveté de la vie parfois pour un grand nombre de ces personnes jeunes, trop jeunes, la confrontation à des chemins de vie, de personnes proches ou moins proches voire inconnues, trop brutalement arrêtés par la maladie, les accidents…ont sans doute mis en lumière chez moi ( mais sans doute pour chacun ) ce besoin de profiter de la vie, des journées, des instants précieux avec ceux que l’on aime, de se centrer sur ce qui est important ( en gardant bien sûr à l’esprit que son travail, quel qu’il soit, doit être fait du mieux possible…je reste une maîtresse heureuse de me lever le matin pour aller retrouver mes loulous et leur apprendre, au delà de tout ce qui peut s’apprendre en maternelle, à trouver leur essentiel … )

Et vous ? Vous êtes vous déjà posé la question de ce qui était essentiel à vos yeux ? De ce qui vous mettait réellement en joie ? Quels moments vous aimeriez privilégier chaque jour ou chaque semaine ?

Se ménager des temps à soi, prendre rendez-vous avec sa personne est un aspect à ne pas oublier, en particulier lorsqu’on se sent happé par les mille et une activités qui nous submergent ( travail, enfants, ménage, cuisine….)

En tout cas, c’est ce que j’essaie de cultiver, au jour le jour…Cela rejoint un petit « exercice » auquel j’aime à me livrer et dont j’ai déjà aussi parlé sur ce blog, la liste d’envies…Elle permet à mon sens, de se recentrer sur l’essentiel, nos essentiels….

Qu’en pensez-vous ? Cela vous parle-t-il ? Cela vous donne-t-il envie de vous poser un moment avec vous même pour trouver et écrire cette petite liste ( ou grande ) de ces choses essentielles qui ont de l’importance pour vous , vraiment de l’importance ?

Je vous invite chaleureusement à le faire… et si vous avez des questions, des partages, des commentaires, ne vous gênez pas !!!

Et n’oubliez pas : prenez soin de vous !!! C’est essentiel !!!

Un commentaire sur “L’art de l’essentiel…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s