Fasting… Ma « happy » expérience !

IMG_20180519_215958_986

C’est accompagnée d’une bonne tasse d’infusion de menthe et de mélisse fraîche du jardin, que je me mets enfin à l’écriture de cet article qui me trotte dans la tête depuis quelques jours, sur le « Fasting » autrement dit, « le jeûne intermittent »…J’en parlais d’ailleurs dans ma rétro du mois de juin et il était temps de consacrer un article un peu plus long à ce sujet…

J’ai hésité un long moment avant de me décider quelle tournure aller prendre la rédaction de cette « happy » expérience, qui a débuté il y a un peu plus d’un mois maintenant. Si je parle d’ »expérience », c’est bien parce que c’est ainsi que j’ai abordé ce changement de rythme dans mon alimentation. Après la lecture d’une rétro de mon amie Virginie sur son blog «  happy Virginie » où elle parlait de fasting, j’ai eu la folle idée, l’envie soudaine, le besoin, de me replonger dans deux articles lus plusieurs mois auparavant dans mon magazine fétiche «  Respire » qui accompagne bien souvent mes petits moments rien qu’à moi… Ces deux articles «  Les bienfaits du jeûne » et «  Festoyer ou jeûner ? » sont venus faire écho à ce que mon amie avait commencé à expérimenter dans son quotidien. A la relecture de ces articles, j’ai eu l’envie d’aller compléter mes lectures sur le net et sur certains blog, dont celui de JB Ribes. Je n’ai pas réfléchi longtemps avant de me lancer dans cette aventure, je crois d’ailleurs qu’il ne valait mieux pas trop réfléchir !! J’ai donc tenu un petit ( tout petit ) journal de bord durant un mois pour garder une trace de mon quotidien de jeûne intermittent….

Pour celles et ceux qui ne connaissent pas du tout le principe de ce type de jeûne ( parce qu’il en existe de nombreuses formes, j’y reviendrai un peu plus loin… ) j’ai opté pour le 16-8, autrement dit, 16 heures de jeûne, sans prise alimentaire autre que liquide ( thé ou infusion non sucré,café, eau… ) et 8 heures où les repas se prennent normalement, sans aucune restriction…( bon , on ne se nourrit pas essentiellement de frites, de glaces, de fromages….on garde une alimentation équilibrée, healthy !!! ). Pour ma part donc, j’arrête toute prise d’aliments à 21 h et je prends mon premier repas , le déjeuner ( dé-jeûner…. Vous me suivez ? ) à 13h environ…

C’est par ce journal que je vais commencer mon article et je reviendrai ensuite sur les aspects plus particuliers et sur le fruit de mes lectures concernant le fasting….

Jour 1… ( jeudi 6 juin )

Je me lève un quart d’heure plus tard ce matin…premier constat c’est un peu de temps gagné sous la couette de ne plus prendre de petit-déjeuner le matin !!! et ça déjà , je prends !!!

sdr

Mon rituel du jus de citron pressé dans un peu d’eau tiède, instauré depuis deux ans dans mon quotidien, ne me demande pas beaucoup de temps…Le thé va vite à préparer lui aussi dans mes petits sacs en tissu ZD et l’infusion pour mon thermos de la matinée également…C’est un de mes petits bonheurs que d’aller dans mon jardin cueillir la menthe, la verveine, la citronnelle ou la mélisse…Pendant que le thé infuse, je m’occupe…. Dans mon bureau, dans la cuisine, je prépare mes affaires pour l’école, je vais m’aérer sur la terrasse ( ça tombe bien il ne pleut pas !! ) , contempler mon potager et le jour qui se lève…. Mon esprit ( qui lui ne s’arrête pas de penser… ) est toutefois assailli de petites phrases de ce genre : «  surtout ne rien manger avant midi… » «  tu sais que tu n’as rien mangé depuis hier soir ?? », «  mais comment vas-tu faire au moment de la collation à l’école avec tes loulous ??? » «  allez, ça va aller !!! , «  Je sais que tu vas tenir le coup !! »… oui, parce que, autant vous le dire maintenant, très vite, on se rend compte que cette expérience va demander une maîtrise de son esprit, un défi pour le cerveau, une volonté de faire…euh de fer !! ( en recopiant à l’ordinateur, j’ai fait ce lapsus, tellement révélateur !!! drôle, non ? ) , bref….

De la maison, au trajet en voiture jusqu’à mon arrivée à l’école, mon esprit ne sait plus que penser à cela !!! Un moment, pourtant, je pense à ma commande de vrac qui doit bientôt arriver…ça c’est chouette !!! « mais , tous ces flocons d’avoine commandés, ça va te servir à quoi si tu ne déjeunes plus le matin ??? Euh…pas grave, je ferai des cookies pour le goûter, plein de cookies !!!! »

IMG_20190915_215243_221

J’ai mon thermos d’infusion de menthe, dans la classe, ça va ….je gère !! tout va bien !!! pas d’inquiétude face à une éventuelle hypoglycémie qui pourrait me guetter…. ( c’était ma grande crainte avant de me lancer !! ) et c’est même curieux, je n’ai pas si faim que ça en fait !! un petit café à la récré avec ma collègue et j’attends midi, 13 heures plus précisément… Première journée, c’est un bon début….

«  It’s a good day for a good day ! »

Je ne sais pas encore si je vais faire une pause dans cette expérience ce week-end, mais je suis prête à poursuivre …..Ce n’est pas en ce premier jour que je vais renoncer !

Jour 6…

Sixième jour de jeûne intermittent…Je me suis autorisée une pause dans cette expérience, dimanche, parce que le soleil de ce début de jour et la terrasse m’appelaient…et puis , c’est quand même drôlement bon un petit déjeuner le dimanche !!

«  Tout bonheur commence par un petit-déjeuner tranquille » Somerset Maugham. Écrivain britannique

Alors, qu’en est-il au bout de ces six jours de fasting ?

J’ai faim….de mon réveil jusque 9 heures du matin environ, mon estomac est mis à mal, il crie famine le pauvre ( famine, famine….faut pas exagérer quand même !!! ) J’essaie de le tromper, tant bien que mal…Jus de citron avec eau tiède au réveil, thé avant de commencer la journée, infusion dans la matinée… Ce matin, je savoure un bon petit café en relisant mes notes et des articles sur le sujet…

Bien, hormis le fait d’avoir faim au réveil, quels sont les changements dans ma vie ???

Tout d’abord, je tombe dans les bras de Morphée beaucoup plus tôt que d’habitude depuis trois jours…Fatigue de fin d’année scolaire ? film ennuyeux ? Détente qui s’installe ? Premier effet  « kiss cool »…euh « «fasting »  ? Il est trop tôt sans doute pour le dire je pense….

Pas de changement notable sur la balance, après, je ne teste pas le fasting comme un régime ( j’ai toujours été allergique au mot je crois !! ça me file de l’urticaire!!!) mais le fait de me programmer pour un jeûne à partir de 21 heures m’aide vraiment à ne plus rien grignoter avec mon infusion du soir et ça va !! je tiens le coup !!! merci !

Passé 9 h du matin, je commence à être vraiment en forme ( une fois, la faim mise en veilleuse…) et je tiens assez facilement jusque midi trente, treize heures…J’irai presque jusqu’à dire que parfois je n’ai même pas très faim…

Pour en revenir à ce matin, c’est mercredi , je ne travaille pas et même si j’ai mille et une chose à faire à la maison, je me trouve encore un peu flagada….est-ce un cap ? Une épreuve que me tend mon diablotin intérieur ?… « Wait and see » comme dirait l’autre….Attendons et observons les événements… A la relecture d’un des articles dont je parlais tout à l’heure, je suis confortée dans l’idée qu’il faut persévérer, faire preuve de détermination…c’est une belle expérience, un joli défi, pour moi qui il y a encore une semaine, ne se voyait catégoriquement pas me priver de petit déjeuner….eh bien non, je ne me prive pas, je fais le choix de…c’est une toute autre façon d’aborder les choses, n’est-ce pas ?

Une belle expérience car les effets positifs semblent vraiment être nombreux sur le long terme pour la santé, le corps et l’esprit en général…Le corps doit s’adapter et je sens fortement qu’il est en train de le faire…C’est encourageant et gratifiant également de procéder à ces observations, à la manière d’une chercheuse ou d’une journaliste d’investigation !!

cropped-img_20180726_183655.jpg

Jour 16

Et voilà déjà 15 jours de jeûne intermittent écoulés…Au delà du constat toujours curieux que mon ventre crie famine tous les matins encore jusque 9h- 9h30, le jeûne me convient plutôt bien je trouve…

Ma balance me trouve plus légère ( 3 petits kilos envolés ) , mes nuits sont meilleures, mon mental est au top malgré une semaine ultra chargée au boulot et une fin de mois qui le sera tout autant !!!

Sur le principe donc, le fasting de type 16-8 est assez simple finalement à suivre, il peut s’adapter en fonction des horaires de chacun et peut s’autoriser surtout des pauses si on le souhaite dans la semaine, sans culpabiliser outre mesure….mais ça c’est chacun qui décide…Pour ma part, j’ai toujours détesté me sentir enfermée dans quoi que ce soit…j’ai ce besoin de faire comme je veux, d’être libre , de ne pas me laisser dicter ma conduite dans la mesure du possible…le fait donc de pouvoir m’autoriser le samedi ou le dimanche ou les deux à prendre un bon petit-déjeuner est essentiel pour moi !! J’ai sans doute d’ailleurs cassé mon jeûne cette semaine avec mes petites granules homéopathiques qui m’ont aidée une fois de plus à venir à bout d’une intoxication alimentaire qui m’a mise K-O pendant plus de 24 heures…Cela dit, j’ai expérimenté un jeûne de 24 heures du coup sans le vouloir vraiment….

Je continue donc et je crois même que je commence à apprécier et à y trouver les effets bénéfiques tant vantés par les écrits sur le sujet.

Jour 30…

Me voilà à un mois de fasting… Mes cinq ou six jours de jeûne intermittent par semaine continuent de rythmer mes semaines….Le temps des vacances scolaires est arrivé et j’ai pu profiter, je pense, ces derniers jours, de l’énergie apportée par cette pratique et mode de vie…. J’ai traversé les derniers jours d’école bien plus facilement que les années précédentes, malgré un tourbillon d’activités et mille et une choses à terminer dans la classe …le rythme soutenu des préparatifs de fêtes en tout genre, à l’école, pour l’école de danse et son gala, pour la surprise faite à un cher collègue en partance pour de nouvelles aventures en Guadeloupe, pour les événements familiaux à venir ne m’aura pas laissée au tapis …

J’ai continué le sport sans souci, running, natation, m’étonnant parfois moi même de ne pas m’effondrer dans mon canapé de retour à la maison !! c’est les idées encore bien claires que j’ai entamé ce mois de juillet sur un mode et un tempo plus tranquille….

dig

Il est temps , après cette période de un mois, de revenir et de vous partager ces lectures  ( Magazines  » Respire » n° 5 et n°10, blog de JB Ribes ) qui m’ont donné envie de me lancer et de faire un premier bilan, même si je reste persuadée que certains effets du fasting m’échappent encore et ne peuvent pas être palpables ou quantifiables… Ce qui est certain c’est que la fin de ce premier mois ne marque pas la fin de mon expérience….

Des bienfaits du jeûne…

Le jeûne pourrait être considéré comme un cousin plutôt discret du régime. Il existe depuis une éternité, en lien étroit avec des pratiques culturelles ou religieuses.

« Le jeûne est le meilleur des remèdes, un médecin de l’intérieur » Paracelsus. Médecin

Le jeûne a pendant très longtemps, été pratiqué pour combattre les maladies et favoriser le rajeunissement physique et spirituel. La médecine traditionnelle chinoise recommande de courtes périodes de jeûne, pour éliminer les toxines du corps, par exemple, au changement de saison. Au delà de l’aspect religieux, les bienfaits pour le corps et l’esprit sont nombreux.

«  Il y aurait donc tout un tas d’avantages à jeûner. Cela offre un repos total aux organes vitaux » Dr Matthew Brennecke.

Après la lecture très intéressante de certains articles sur le blog de JB Ribes donc , voici les effets positifs qu’il souligne :

-modification du rythme circadien, horloge du métabolisme ( on a faim quand on doit manger, le sommeil est meilleur, les matinées sont pleines d’énergie )

-réduction de la production d’insuline ( hormone en charge du stockage )

-accélération du métabolisme, on dépense plus d’énergie dans la journée

-perte de poids ( de par la réduction de l’apport calorique d’environ 30 % )

-réduction de la masse grasse

-réduction des risques de diabète

-meilleure réponse au stress oxydatif

-autophagie des cellules malades

-ralentissement du vieillissement du cerveau ( les cellules deviennent plus fortes et plus efficaces à gérer le stress quand elles sont dans une situation de manque contrôlé… )

-réduction de l’anxiété et de la dépression ( quand on jeûne, on a tendance à se sentir calme, concentré et en bonne forme en général, l’humeur s’améliore en quelques jours…)

-diminution des risques cardio-vasculaires, meilleure pression artérielle et réduction du cholestérol circulant

– augmentation de la durée de vie

Bien que nous ayons besoin de nourrir notre corps pour vivre, manger génère un stress dans celui-ci et il doit alors faire face à ce stress, travailler plus pour se régénérer. La digestion demande une énergie folle, pas étonnant donc que nous nous trouvions parfois amorphes, au ralenti, après un bon repas ou en début d’après-midi après le déjeuner ou le soir . Le jeûne peut donc permettre de laisser tranquille notre système digestif un moment ( allez,si on lui foutait un peu la paix à notre estomac ! )

Le jeûne permettrait également d’améliorer sa capacité d’esprit, ses capacités d’attention, de concentration … la limitation d’apports caloriques, favoriserait et accentuerait les connexions neuronales dans l’hippocampe… ( ouh la la , j’espère que je ne suis pas en train de vous perdre avec toutes ces explications !!! )

Le fasting permettrait une meilleure élimination des déchets, un peu à la manière d’une cure « detox », elle permet de se remettre à zéro, de booster nos défenses immunitaires, de réduire la fatigue, gagner du tonus dans la journée, d’avoir le teint plus clair et de diminuer la fréquence des allergies ou l’asthme…

Mais que se passe-t-il quand on jeûne ?

( ou mon dieu ! Mais qu’est ce qui m’arrive ?? )

dav

Le désarroi initial du zapping du petit-déjeuner ( considéré comme beaucoup dont moi jusqu’à il y a peu, comme le repas roi de la journée…) «  ahhhh non !!!! impossible !!! je n’y arriverai jamais, j’adore trop le petit-déjeuner ! Mes tartines, mon chocolat chaud, mes croissants, mon café au lait, mon jus d’orange, ma confiture, mon granola, mes flocons d’avoine !!! » fait rapidement place à une belle énergie, une attention plus soutenue, de meilleurs cycles de sommeil, une meilleure approche de la sensation de faim ressentie ( je mange parce que là , maintenant, j’ai faim et non pas parce que je m’ennuie et que je veux grignoter un bout…. ) et une meilleure capacité du corps à soigner ses petits « bobos ». Tenez, juste un exemple, depuis un mois, je me passe fort bien de mon médoc contre les allergies et j’ai bien moins souvent de migraines ou autres maux de tête… Lorsque le corps se passe de nourriture pendant une nuit, il passe également en mode «  nettoyage de printemps » «  cure detox », il va donc commencer à se réparer plutôt que produire.

Le corps va puiser dans ses sources d’énergie que sont le tissu adipeux ( la graisse quoi !!! ) le glycogène ( les glucides stockés ) et les acides aminés ( le tissu musculaire ) D’après certaines études en biologie cellulaire ( recherches du Dr Valter Longo ) quand on prive son corps de nourriture, il se met à consommer ses propres cellules pour avoir de l’énergie et les premières cellules à être recyclées sont celles endommagées… c’est pas cool ça ???

Comme je le disais précédemment ( pour celles et ceux qui ont suivi …et qui sont encore là !!! ) si l’une des idées reçues les plus déprimantes à propos du jeûne, est que « jeûner c’est se priver », on en est bien loin au contraire ! Le jeûne repose sur un concept, un état d’esprit tout à fait différent, celui de la maîtrise de soi…En cela, c’est aussi une expérience extrêmement enrichissante et révélatrice des potentiels que l’on a en soi et que souvent l’on dénigre ou mésestime….J’en fais le constat tout les jours, je vous assure !

Il est important de noter vers la fin de cet article ( eh oui , j’en vois enfin le bout….je ne pensais pas que j’aurai pû autant écrire sur le sujet…) que si j’ai parlé de mon expérience de fasting en 16-8, 5 à 6 jours sur 7, il existe d’autres formes de jeûne adaptés aux modes de vie, aux envies, aux défis de chacun….Deux jours par semaine, journée complète, une fois par semaine, par mois, sur une ou plusieurs périodes de l’année, rien n’est figé, rien n’est gravé dans la table ( de marbre si vous avez !! ) Lisez, cherchez, expérimentez, testez, faites votre propre expérience, c’est une aventure qui en vaut la peine…mon approche pourra peut-être sembler incomplète à certains adeptes de ce mode de vie, mais je terminerai par cela…

Pour ma part, avant de me lancer dans ce jeûne intermittent, voici quels étaient pour ainsi dire mes objectifs : voir si  mon mental pourrait tenir, si je pourrai rester une matinée sans manger, si mon énergie serait plus importante le matin, si mon sommeil serait meilleur, si je serai de meilleure humeur ( ah bah non, ça, ça allait déjà non ? ) , si je pourrai améliorer ma digestion et réguler mon énergie….

Après ce mois écoulé, je pense avoir validé toutes mes attentes et je compte bien continuer d’observer les effets du fasting dans mon quotidien… Curieuse je suis, curieuse je reste ! Et heureuse je suis, de partager cela avec vous ! N’hésitez pas à partager à votre tour votre retour d’expérience si vous êtes déjà en mode fasting, à poser vos questions, à compléter mes propos…

« La vie est faite pour vivre des trucs incroyables ! et les partager … » Moi.

Vous n’êtes pas d’accord ?

Noubliez pas de prendre soin de vous ! Et Bel été !

 

dav

5 commentaires sur “Fasting… Ma « happy » expérience !

    1. C’est bien normal ma belle !! Je n’aurai pas pu oublier de te citer, c’est un peu par toi que je me suis lancée dans ce défi, car c’en était bel et bien un les premiers jours 😜 et j’ai hâte de lire ton approche sur le fasting 😘 💕

      J'aime

  1. Un très bel article Marianne et un vrai régal de vous lire toutes les deux 😍
    Moi aussi je suis contaminée depuis quelques mois grâce à Virginie….
    Je pratique le fasting sur le créneau 20h 12h 12h30 et je n’en reviens pas, je m en croyais absolument incapable tant le petit déjeuner était vital auparavant…
    A ce jour, je gagne effectivement du temps pour moi le matin, j ai un sommeil beaucoup plus réparateur, et je ne fais plus jamais d hypoglycémie vers 10h30 comme à mon habitude depuis mon plus jeune âge.Les bienfaits que tu décris me profite également 😁
    Ce petit bout de femme que nous avons pour amie commune, et décidément très très forte dans la persuasion, et j’estime avoir beaucoup de chance de la connaître 😉😜
    Gros bisous Marianne

    J'aime

    1. Ouiiii Cathy !!! C’est incroyable n’est ce pas ? Le corps et l’esprit peuvent être surprenants !! Et je suis persuadée que quelque soit le mode de jeûne choisi, durée, fréquence… Il peut contribuer à un mieux être général et à la découverte de soi…
      C’est une belle chose que les rencontres, les partages et en effet nous avons la chance de nous être rencontrées…
      Merci pour ton retour d’expérience Cathy, il est précieux, comme ton amitié !!! Bel été !!! 😘

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s