Escapade à Gand…

Retour bienfaisant , sur notre escapade pendant les vacances de février dernières à Gand…

 

Bienfaisant pour moi tout d’abord, en cette période de confinement, mais je l’espère pour vous aussi, pour vous permettre de voyager de votre canapé, de prendre l’air, de découvrir un joli lieu de voyage pour un week-end prochain, plus ou moins lointain…

Cap donc sur Gand, jolie ville de Belgique, qui n’a rien à envier à Bruges, que nous avions eu le bonheur de découvrir il y a quelques années… Gand est sans doute un peu moins touristique, surtout en février, mais j’avoue que nous avons eu un coup de coeur encore plus grand pour Gand.

Tout d’abord, notre choix pour l’hôtel, parce qu’il est sans doute préférable, d’y passer deux jours, si vous voulez vraiment prendre le temps de découvrir toutes les richesses du quartier médiéval et plus si affinités avec les musées et parcs aux alentours.

Disons que pour une première visite, deux jours c’est une bonne option…

Notre hôtel donc, nous l’avons choisi un peu à l’écart du centre, pour éviter déjà le souci de la zone verte avec demande d’autorisation obligatoire pour les déplacements en voiture dans le centre historique ( cela dit, en général, si la voiture est récente, on obtient facilement l’autorisation par l’application…mais ça je ne le savais pas avant de partir….) A vingt minutes à pied du Centre , l’hôtel  Ibis Budget Centrum était parfait d’autant plus que le but n’est pas de passer son temps à l’hôtel ou faire des aller-retours de celui-ci aux lieux à visiter ( nous avons des ados, ça aide aussi !! ) Chambres confortables, petit-déjeuner au top avec une mention spéciale zéro déchet pour la confiture, à mettre dans des petits récipients en gaufrette !!! on a adoré !!

nfd

Premier incontournable sur notre route pour rejoindre le quartier central, la « Graffiti Straat », la rue aux graffitis, colorée, remplie d’art éphémère puisque tous les jours, chacun peut venir y graffer quelque chose comme bon lui semble, tout en respectant certaines règles bien entendu…Il n’y a pas un coin de mur de cette longue rue qui ne soit recouvert de dessins, de couleurs…une rue pleine d’énergie, de peps, parfaite pour commencer cette escapade !!! et sous le soleil, bien entendu , c’est encore mieux !!!

En suivant cette rue, on y découvre également, petit havre de paix et de calme, un ancien jardin médiéval…

On gagne ensuite très vite,le centre historique et tous ses monuments.

L’hôtel de Ville frappe déjà par sa taille imposante et ouvre la vue sur le tout aussi imposant beffroi. Celui ci , haut de 95 mètres ,construit à partir de 1314, pour prévenir des incendies,  une des trois tours emblématiques de la ville, vaut bien entendu la peine d’être visité. Gravir les plus de 300 marches pour accéder à la galerie supérieure qui donne une vue extraordinaire sur la ville et tous ses clochers…Car il y en a beaucoup !! de la cathédrale Ste Bavon à l’église St Nicolas en passant par l’église St Jacob ou St Michel….. Tout le système de cloches, carillon est également tout à fait bien expliqué ainsi que le rôle des guetteurs qui ont vécu dans le beffroi depuis le 14ème siècle. On y découvre aussi celui qui veille sur la ville depuis 1377, le dragon, magnifique et imposant.

A quelques centaines de mètres, plongée dans le quartier médiéval.

Graslei ou « quai aux herbes », et Korenlei « quai aux grains », les deux berges qui longent le canal de la Lys…

S’y promener, flâner, s’asseoir en terrasse aux beaux jours est un régal. Les façades dont l’une des plus anciennes qui abritait la maison des corporations, sont un régal pour les yeux. On se retrouve dans une atmosphère si particulière, sans compter toutes les petites ruelles qui entourent le quartier, animées. Franchir le pont St Michel et ses grilles aux cadenas d’amoureux ( à l’image du pont des Arts à Paris ) longer la Lys, admirer la vue sur les canaux, sur le château de Gérard le Diable, sur les bâtiments si pittoresques, sur le château comtal dont je vous parlerai plus loin, découvrir les petites rues adjacentes et se laisser aller à entrer par exemple, dans une boutique de costumes , absolument incroyable, costumes de théâtre, de films, de soirées événementielles et de Carnaval bien sûr…

Vue des ponts, vue des bords de la Lys ou vue à bord de l’un de ces bateaux touristiques qui permettent de naviguer sur les canaux et de découvrir la ville sous un autre regard, l’histoire de la ville. Je dois avouer que notre parenthèse maritime fut humide, la météo ayant été très changeante pendant notre escapade !! , très humide même mais les jolis parapluies couleur arc-en-ciel gentiment prêtés par notre capitaine de bateau ont mis un peu de gaieté, de couleurs et de rires sous les gouttes !! Bref, après avoir appris pourquoi la bière fut un élément primordial à une époque lointaine pour la survie des gantois, être passé sous le pont Charles Quint, né à Gand, avoir appris pourquoi il est fréquent de retrouver autant de vélos au fond du canal principal ( bravo les étudiants !! et les indélicats peu soucieux de l’écologie…franchement on a crû au départ qu’il s’agissait d’une œuvre d’art sur les quais mais en fait, non…il s’agissait bien des vélos repêchés dans la Lys un peu plus tôt….) , nous sommes allés déguster et apprécier bien au chaud et au sec, un caffe latte et autre chocolat chaud…

Le quartier et les berges d’époque médiévale sont tous aussi impressionnants de nuit. Les ponts et les bâtiments éclairés, les façades, les reflets dans l’eau calme et silencieuse du canal nous offrent un décor magnifique. Les restaurants, bars et petites brasseries n’attendent que nous , que vous, pour une soirée sympathique de découvertes de spécialités culinaires typiques ( la carbonnade gantoise est un vrai régal et que dire des gaufres !! )

Coté culinaire puisque nous y sommes, il faut savoir que Gand est sans aucun doute la ville la plus veggie que je connaisse ( jusqu’à maintenant ) Nous y avons découvert des petits plats absolument extraordinaires, où légumes de saison et légumineuses avaient la part belle dans les assiettes. Des tartines incroyablement gourmandes, des soupes délicieuses. Nous avons , pour notre part, fait du «  Pain quotidien », notre quartier général gourmand pendant presque tout notre séjour. Repas du midi et goûters dans les anciennes postes de la ville. Un bâtiment gigantesque, réhabilité en magasins chics et lieu de poses gourmandes et chaleureuses.

Bien entendu , il va sans dire qu’il ne faut pas manquer l’occasion d’entrer dans l’ancienne boutique de la famille Tierenteyn- Verlent, qui fabrique encore sa moutarde de façon traditionnelle, ses pots de pickles, boutique presque d’apothicaire, où on remplit les pots de la contenance de son choix directement à la louche !! C’est la première fois que j’achète de la moutarde en vrac !! le top non ? Le magasin sent bon également les épices et le thé…un vrai bonheur…

Ne passez pas non plus à côté de ces drôles de bonbons, les « Cuberdon »  en forme de « bonnet de curé », spécialité de la ville, sucré à souhait, au jus acidulé de framboise bien souvent,  caché au coeur…une belle découverte gourmande, ainsi que des chocolats dont la réputation n’est plus à faire…nous avons admiré la devanture de la chocolaterie Van Hooreberke sans nous laisser tenter toutefois…même si ce n’est pas l’envie qui manquait !!

Un bâtiment qui vaut également le détour pour les amateurs de cuisine et de produits du terroir, la Grande Boucherie, marché médiéval couvert du 13ème siècle qui continue de faire connaître les spécialités de la ville et de la région. Les jambons y sont encore accrochés au plafond et font le bonheur des amateurs de tartines…dégustées sur le pouce !!

J’en reviens maintenant à la ville historique et à la suite de nos découvertes, car c’est par là que nous avons pratiquement terminé notre escapade. Les amateurs d’Histoire ne manqueront pas d’aller visiter le Château Comtal, Gravensten, érigé en 1180 par Philippe d’Alsace, comte de Flandres.

La visite nous a enchanté, en particulier grâce à un audio guide absolument génial, drôlatique à souhait avec ce bel accent de nos voisins flamands… Du haut des tours à la salle de torture ( ça n’a pas toujours été amusant pour les habitants de Gand , au passage…) en passant par les oubliettes, vous ferez un bond dans le temps complètement dépaysant !!

Il existe également trois béguinages de taille plus ou moins importante qui témoigne aussi d’un passé marquant dans de nombreuses villes de Belgique. L’alignement des façades de briques rouges ou blanches de ces lieux, nous avons marché dans le béguinage Ste Elisabeth, le plus ancien situé dans le quartier de la cour des princes, fait de ce quartier un lieu calme et reposant. Nous n’avons pas eu l’occasion d’aller voir le béguinage de Notre-Dame-aux-Foins, ni le Grand Béguinage construit lui au 19ème siècle.

La cathédrale Ste Bavon où est exposé l’Agneau Mystique, des frères Van Eyck, de renommée mondiale, composé de 18 tableaux représentant différentes scènes de la vie biblique, est intéressante à découvrir, quoique très froide , de par les matériaux utilisés… le marbre c’est beau mais c’est froid !! Et puis il faut bien avouer que nous avons une préférence pour la cathédrale d’Amiens et de Reims…( eh oui, c’est comme ça !! )

Bien entendu nous n’avons pas eu le temps de visiter les innombrables musées de la ville, ni les parcs, car nous souhaitions ne pas utiliser la voiture pendant ces deux jours, et nous n’en avons pas eu le temps !!! Toutefois, si nous y retournions un jour, nous ne manquerions pas de louer des vélos ( ils sont rois, parfois même un peu trop car gare aux piétons qui ne s’écartent pas assez vite …les sonnettes se mettent alors à tinter à tout va !! ) pour découvrir un peu plus de quartiers et de parcs qui ne se situent pas dans le centre à proprement parler. Par ailleurs, le réseau des bus et tramway est fort développé et permet sans doute d’aller d’un bout à l’autre de la ville sans fatiguer ses gambettes !! c’est un choix…

Vous l’aurez compris, Gand est une ville où il fait bon flâner, le long du canal, prendre le temps de lever le nez en l’air, apprécier la vue sur de magnifiques bâtiments, prendre la pause, se poser pour partager un verre, une gaufre, laisser le temps s’écouler au rythme des cloches et au fil de l’eau ….

Nous y retournerons sans doute…

Et vous ? Cette petite parenthèse voyageuse vous a-t-elle donné envie de découvrir la ville ?

J’espère en tout cas que les photographies prises au cours de notre week-end ( il a fallu choisir et limiter !! ) vous auront donné un aperçu de la richesse historique , culinaire et culturelle de Gand….

A très vite pour de nouvelles escapades…Malheureusement notre prochaine qui devait se faire à Londres aux vacances de printemps est tombée à l’eau mais elle me permettra de me replonger dans celles déjà effectuées dans la capitale britannique il y a quelques années pour retrouver de jolis souvenirs et photos qui mériteraient eux aussi un autre article voyageur…

Au plaisir !!

2 commentaires sur “Escapade à Gand…

  1. Ah mince pour Londres… c est vrai que vous deviez y retourner en avril… ici c est notre escapade dans le Var chez ma frangine qui est tombée à l’eau … Mais les souvenirs précieux, comme ceux de ton bel article, comme les rêveries futures nous permettront d’attendre… de toutes façons nous n’avons pas vraiment le choix ! Bisous mon.petit pois 🌿
    Ps: top cette rue aux graffitis colorés! J adore !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s