Lettre à mes loulous d’école…Mai ’20

Lettre à mes loulous d’école…

Aujourd’hui , c’est une lettre un peu spéciale que j’ai souhaité écrire et retranscrire ici. Une lettre adressée à mes petits élèves, à mes loulous d’école, mes petits zouaves, mes grands de maternelle,  hauts comme trois ( ou quatre… ) pommes… Bien sûr ils ne savent pas encore lire mais je fais le vœu que leurs parents leur lisent ce courrier qui m’est sorti du coeur, il y a quelques jours. Alors, ce ne sera pas de la grande littérature, parce que les mots, mes mots, de ce jour, sont pour les enfants ( et peut-être aussi pour les grands enfants qui continuent de l’être un peu… )

Bonjour toi , mon grand, ma grande, ma poulette, mon loulou….

Aujourd’hui, je t’écris une lettre, qui t’est destiné…rien que pour toi, spécialement pour toi…à toi , mon petit zouave d’école. Tout d’abord, je veux te dire que tu me manques.

Ton arrivée dans le couloir, le matin, le sourire aux lèvres, les yeux pétillants déjà, parfois un peu endormis encore, ton «  Bonjour Madame » qui résonne à mes oreilles, un bonjour plein d’entrain, ou timide, ou à peine audible comme s’il venait de se réveiller, ton entrée dans la classe, tes rires, tes jeux sur la table, ton besoin, ton envie de me raconter dès le début de la journée tes petits bouts de vie, tes rêves , tes cauchemars parfois…tout cela me manque…

Si je t’écris aujourd’hui, c’est parce que tu es quelqu’un de très spécial à mes yeux, unique, un petit super-héros à ta manière ( et là je ne parle pas seulement du petit super héros du zéro déchet…)

Voilà deux mois maintenant que l’école a fermé ses portes, pas pour les grandes vacances, non, mais parce qu’un virus très méchant a envahi nos vies, la vie de tes parents, de ta famille, de toute la société et ta vie…

Ce virus t’a obligé à rester chez toi, t’a privé d’aller à l’école, de jouer avec tes copains, tes copines, d’aller chez eux, de les inviter chez toi, de profiter de la cour de récréation. Cette situation, qui bien entendu t’a protégé et te protège encore, t’a empêché d’aller chez tes grands parents sans doute, dans ta famille….

Plus le droit d’aller jouer au parc, d’aller faire du foot, de sortir en vélo, de rouler en trottinette, d’aller te promener en forêt, d’aller à la mer pendant les vacances de printemps, plus le droit d’aller faire les courses avec tes parents, d’aller acheter des bonbons ou un petit pain au chocolat chez le boulanger….

Tu n’as même pas pu fêter peut-être les anniversaires de ceux que tu aimes, en mars, en avril et dans les semaines à venir….

Tu as dû suivre l’école à la maison…Bien entendu tu es encore en maternelle, mais chez les grands, même si on apprend en jouant, on apprend et on se prépare à devenir encore plus grand pour entrer au CP . Évidemment, ton papa et ta maman font de leur mieux mais ce n’est pas Madame ( enfin…j’ose espérer que je te manque un peu …) Et puis , à la maison, il n’y a peut-être pas de peinture que tu peux mettre sur tes doigts ( à l’école parfois, ça arrive et ce n’est pas bien grave, c’est même joli des fois, parce que Madame elle prend des photos !! ) il n’y a sans doute pas d’encres colorées qui font de jolies tâches sur les feuilles de dessin…tous ces puzzles qui font rêver, ces jeux où on apprend ensemble à compter, ces casse-tête qui portent bien leur nom mais que tu adores, tous les livres de la bibliothèque et que personne ne vient plus réveiller…

Tu as dû vivre tout cela, sans rien dire, sans râler, sans pleurer ( enfin, je le souhaite… ) , parce qu’au fond de toi, et parce qu’on te l’a dis, tu sais qu’il y a ce satané virus…

Alors pour tout cela, pour tout ce que tu as supporté, j’ai envie de te dire que tu es un super petit héros, à ta manière…

Un enfant, ça a besoin de sauter, de bouger, de courir, de jouer dans les flaques, de crier…un enfant ça a besoin de ses copains, de ses copines pour s’inventer des jeux, pour s’inventer des vies, des poursuites de voleurs et de policiers, des maisons où les enfants font des bêtises , des héros de dessins animés aux super pouvoirs… un enfant ça a besoin des autres pour jouer au loup glacé ou à la course, ou pour discuter de tout et de rien….

Tu as la chance peut-être d’avoir un jardin, une cour où lorsqu’il fait soleil, tu peux aller prendre l’air, observer la nature, écouter les oiseaux…peut-être pas…

Tu es très très fort en tout cas et devoir te dire que dans les semaines à venir, cela va continuer, me fend le coeur…

Toi qui as besoin de voir tes copains et copines, de courir dans notre cour de récréation, de jouer à la marelle, d’enfourcher les petits vélos, de dessiner à la craie sur les murs de l’école….de retrouver l’odeur de l’école ( elle sent bon tu sais…. ) d’observer les fleurs que nous avons plantées….

Bien sûr, tu vas sans doute pouvoir sortir un peu plus dans les semaines à venir mais tu ne reprendras pas le chemin de l’école…..

Je rêve d’un jour pourtant où nous pourrons nous voir, en vrai, où tu pourras me dire tout ce que tu as sur le coeur… ce jour où je te dirai «  Mais comme tu as grandi !! »  »  Que tu es beau !! que tu es jolie !! »

Alors , avant de se revoir ( je l’espère vraiment… ) et dès aujourd’hui, je veux te dire «  Merci »….Merci petit trésor, je pense à toi tous les jours. Je suis très heureuse de pouvoir t’envoyer tous les jours un petit message avec des idées d’activités, de voir les photos que ton papa et ta maman m’envoient. J’accueille tes «  bisoux Madame » avec bonheur chaque fois, je ferme les yeux et je les sens sur ma joue….

Je sais que tu vas continuer de grandir, bien sagement, je l’espère et que si il t’arrive de faire des bêtises, tu les feras bien, pour qu’elles t’apprennent quelque chose d’important…car oui, on apprend toujours même de ses bêtises et c’est aussi comme cela qu’on grandit.

Continue de suivre le fil du calendrier, de ces jours qui passent, continue de dessiner, c’est ton imagination qui te parle… Continue de rêver, continue d’être curieux d’apprendre…Continue d’être une petite fille ou un petit garçon plein de vie et de rires…

Chante, danse, sème, observe, joue, rend service, respire, aime….

Et si tu le peux, si tu le veux…donne moi de tes nouvelles…

Je t’embrasse


Ta Maîtresse

3 commentaires sur “Lettre à mes loulous d’école…Mai ’20

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s