12 mois & 12 photos pour le fil d’une année

J’ai pensé un moment que ce fil tendu d’une année à une autre ne serait pas publié….. Commencé après les fêtes de Noël, j’ai crû que les événements familiaux de cette fin décembre m’auraient laissée sans l’envie de terminer cette rétro en images et en mots…..

La Vie est bien curieuse…… Inattendue….

Elle nous donne des choix, nous met à terre, nous offre la possibilité de trouver le moyen de relever la tête. L’écriture a toujours été là lorsque j’en ai eu besoin. En ce premier jour de janvier, elle est là. Fidèle, même si les mots ne viennent pas forcément facilement, même si je tâtonne, même si je reprends phrases et pensées à de nombreuses reprises….

Je viens donc avec mes douze photos, comme l’an passé, douze photos choisies parmi des milliers (je n’ai toujours pas su être raisonnable cette année encore) pour accompagner des mots, des souvenirs, des moments de vie , des rencontres….

Je vous emmène sur mon fil, dans ma vie à la campagne, dans mes bouts de moi !!! Bonne lecture !

J’aime beaucoup cette photo de la serre de notre potager. Une serre de janvier. Prise dans les jours froids de ce premier mois de l’année passée. Nous avons connu de nombreuses journées de gel et de neige. Assez pour en garder un souvenir hivernal un peu magique. Même si je déteste la neige ou le verglas lorsque je dois aller sur les routes, j’avoue aimer ce froid du dehors qui me fait apprécier d’autant plus la chaleur de la maison. Ce jour là, la serre est un incroyable fouillis de plantes et de pots, remisés pour l’hiver, elle déborde presque de fumier qui enrichit la terre pour le printemps à venir… Une lumière aux teintes froides et presque irréelle y règnait. Froid de janvier. Une serre en hiver.

Un lieu cher à notre cœur pour ce mois de février. La baie de Somme, à St Valery. D’heureux souvenirs y sont associés. Une escapade de quatre jours dans l’ancien quartier des pêcheurs au dessus de la vieille ville. Une vue sur ces chemins empruntés dans la baie, à pied, en vélo… Une escapade à quatre qui nous a offert une jolie parenthèse familiale (et remplie d’amitié pour une journée ) j’aime les couleurs de la baie, en hiver ou en été… Couleurs douces et pastelles pour un mois de février à bougies et comme un sentiment de liberté !

Mars, mois ensoleillé, dans mes souvenirs du moins et dans mes photos  ! Comme l’héroïne du roman « Les lendemains » j’ai eu l’envie de célébrer l’arrivée du printemps en accrochant au jardin des guirlandes de tissus colorés et des bouts de tissus aux branches des arbres … Fêter le printemps, le renouveau, les semis au potager, les fleurs ornant la table de pâques ou les couronnes… Célébrer la vie malgré tout ce qui peut assombrir les jours passés ou à venir…. Rien de mieux que de passer du temps au potager, de semer, de travailler la terre pour s’y reconnecter ! Et cela, ça a plus encore fait partie de mes essentiels cette année !

Avril aura été un mois particulier, chamboulé au niveau du calendrier, vacances scolaires avancées, projets reportés… Comme je le disais un peu plus haut, garder en tête ses essentiels se sera révélé primordial pour garder le cap !! Il y a quelques rituels qui m’ont plu cette année comme celui d’aller au poulailler tous les jours… Des nouvelles poules arrivées, un renouveau au potager du haut, des moments simples, qui permettent de ralentir, de s’amuser un peu avec les images et les photos…. J’en ai pris des clichés d’œufs cette année !!! Et la photo choisie pour illustrer ce mois peut sembler futile et inutile mais elle célèbre pour moi les petits bonheurs simples du quotidien, le beau dans les petits détails et les lieux qui nous entourent au plus proche….

Mai et sa valse du potager, des projets jardinage à l’école, plantations de toutes sortes… Comme un air de valse sur cette robe fleurie et à la jolie couleur verte… Dans le tourbillon d’une fin d’année scolaire qui approche, il y aura eu beaucoup d’école en plein air, beaucoup de temps passé dans nos différents potagers à la maison et à l’école, beaucoup de soleil aussi, plein de petits bonheurs à cueillir….

Cette photographie ne date pas de juin mais l’idée oui ! L’idée un peu folle de redonner vie à une ancienne serre, au potager du haut… Serre construite par mon grand père il y a fort longtemps…. Il a fallu débarrasser, nettoyer, renforcer un peu et puis à 6 mains, nous avons tout aménagé pour faire de ce lieu, un endroit où se poser avec un café entre deux travaux de jardinage, se poser un peu plus longtemps avec un livre et un thé, partager en famille ou entre amies quelques scones ou petits biscuits, pour les jours de chaleur, les jours de pluie… Un lieu habité par quelques mulots certes mais un lieu qui a repris vie surtout !!! De la récup, des objets du grenier, de la troisième vie, rien de neuf pour un projet qui nous a permis de passer de bons moments cet été et au delà ! Ils sont importants ces petits projets dans l’année, ils en amènent parfois d’autres et ils font partie intégrante de notre chemin de transition pour une vie au plus près de la nature….

Une photographie de vacances, d’un joli coin de France, pour illustrer juillet ! Un temps de vacances à trois cette année, notre grand travaillant en cuisine…. Alors certes notre famille était un peu bancale, ça n’est pas rien la première fois où l’on ne part pas ensemble, mais le séjour à Granville et l’île Chausey fut particulièrement bon…. Pas de voiture pendant une semaine, nos pieds pour arpenter la ville haute, la ville et les contours de l’île voisine… La mer, le vent, le soleil, nous avons été chanceux de pouvoir profiter d’une fenêtre météo sans pluie cet été….
Le potager en a profité, les courgettes et les pâtissons n’ont jamais autant poussé que cette année ! Les récoltes ont été nombreuses pendant tout l’été, malgré le mildiou qui a sévi un peu partout sur les plants de tomates…fichue humidité !!! Apprécier ce que la nature nous a donné, savourer ses propres légumes, les mettre en conserve, les partager avec la famille, cela aura été un bonheur durant juillet et août ! Et quand on voit là aussi nos choix de transition une fois encore, ce fut gratifiant et cela nous a donné envie d’avancer !

Encore la mer, pour illustrer août et son temps de vacances… J’aurai pu mettre des photos de légumes, de champs de blé, de coquelicots mais c’est sur les bords de la côte entre St Valery sur Somme et Etretat que nous sommes une fois de plus allées user nos chaussures de rando, ma nièce et moi !!! Trois jours de vadrouille, à suivre le chemin de grande randonnée qui monte et qui descend le long des plages de galets et des falaises…. J’aurai donc là aussi pu mettre bien d’autres photos, j’en ai pris à la pelle mais voilà, il fallait choisir !!! Cette année encore, ce fut bon de marcher, de parler, de laisser les kilomètres nous emmener vers d’autres paysages…. Bon de partager ce moment à deux, moment précieux qui laissent des souvenirs heureux !

Tiens, tiens on dirait que c’est l’heure de la rentrée dans la cour de récré !! Septembre et sa marelle, septembre et ses cris et ses rires d’enfants ! Septembre et ses nouveaux projets pour une année scolaire ! Comme en fin d’année au mois de juin, je me suis promise de passer beaucoup plus de temps dehors avec ces petits loulous qui me sont confiés, même si je sais que l’année ne va pas être simple avec l’accueil d’enfants à besoin particulier, un emploi du temps à aménager parfois, des moments qu’il faudra adapter, des tas de réunions en perspective, des heures passées devant l’ordinateur pour écrire et envoyer des mails…. Je ne me doutais pas en septembre que j’en passerai autant, avec cette impression de ne plus être parfois tout à fait là où je le devrais, c’est à dire dans la classe ! La direction me pèse parfois, j’équilibre cette lourdeur avec la satisfaction de pouvoir mener des projets qui me tiennent à cœur : des plantations, des ateliers zérodéchet ou fabrication de gîtes à insectes, la participation à la grainothèque de la mediathèque de la commune, des sorties en vadrouille pour découvrir faune et flore non loin de l’école… Ces projets me tiennent et donnent un sens à l’ école d’aujourd’hui, pour demain…. et l’écrire fait du bien !!

C’est en octobre que j’ai pris la décision de marcher ! Plus ! De prendre du temps pour moi seule et mes chaussures de rando, chaque mercredi, souvent le midi…. (et le week-end aussi !) Un petit sac, des bricoles à grignoter, une gourde et des chemins, parfois de traverse pour accueillir cette envie de lien avec la nature, ce besoin d’activité physique, de pas posés l’un après l’autre, et toujours cette envie de capter derrière l’objectif le petit détail, le paysage, les couleurs qui suivent les saisons…. L’automne a été plutôt beau, la palette de couleurs dans les arbres, magnifique et tardive !! J’ai pu profiter de ces temps de ressource, en milieu de semaine, avec beaucoup de plaisir ! Et même si le ciel était parfois gris, le vent un peu fort, les gouttes mouillées, je suis heureuse d’avoir maintenu ce rendez-vous avec ma campagne…. Et je compte bien poursuivre l’année qui vient !!!

Quand je disais que le bel automne aura duré plus longtemps que l’année dernière, dans mes souvenirs du moins, cette photo en est la preuve ! Prise au potager du haut, je ne me suis pas lassée d’admirer ces jaunes, ces oranges, ces teintes dorées à souhait ! Novembre et le hygge qui s’installe, j’ai sorti plaids et bougies, retrouvé avec les jours plus courts, la chaleur du poêle, les lumières tamisées…. Nous avons décidé d’entrer en sobriété énergétique, après la lecture et l’écoute de nombreux articles et interventions de spécialistes sur l’énergie et le climat…. L’avenir me paraît bien sombre parfois, du côté des ressources, du côté de la capacité humaine à entendre, à comprendre ce qui nous attend demain, ce qui est déjà en train de se jouer aujourd’hui dans certaines parties du globe… Là encore, l’équilibre sur le fil de l’environnement, de la transition écologique, n’est pas simple… J’ai souvent oscillé, à l’heure de la cop 26, des discours des « grands » de ce monde, entre abattement et fol espoir…
Ce monde n’est pas sérieux…. Ce monde est fou, et aveugle et sourd…. Qui sommes nous pour imaginer un futur éclairé et heureux ? De doux rêveurs, de simples utopistes ? Sans doute mais comme le dit Olivier Roellinger dans son manifeste pour une révolution délicieuse  » L’utopie est le tout début du refus du renoncement »… Alors malgré tout, je suis heureuse , tout comme ma précieuse amie Virginie, de faire partie de ces douces  utopistes qui ont écrit cette année leur utopie pour l’école, pour nos vies, pour dans 10 ans, pour demain…
Heureuse de voir qu’en l’écrivant, cela aura déjà permis de réaliser certaines de ces choses rêvées !!! Le pouvoir de l’écriture, le pouvoir des rêves… Le mois de novembre nous aura permis de reparler de ces écrits, partagés au printemps, avec d’autres…. Certaines lectures abattent parfois, d’autres redonnent un regain d’envie de faire, d’agir, de vivre pour montrer que d’autres choix sont possibles…. Subtil équilibre à trouver…

Et décembre est arrivé ! Si j’ai choisi cette photo plutôt qu’une photo de sapin de Noël, de bûche ou de cadeaux bien emballés en mode furoshiki, c’est parce qu’elle représente sans doute encore plus l’esprit de Noël, l’esprit cabane dont j’avais besoin après les quinze premiers jours du mois, tourbillonnants, épuisants, frigorifiants parfois (merci les tournages de danse jusque parfois 23h entre 2 et 5 °C !!!!), festifs et joyeux avec le thème de Casse-noisette à l’école, épuisants (ça je l’ai déjà dit je crois) autant physiquement que psychologiquement , surtout les derniers jours mettant un point final à toute une année écoulée …
Ces derniers jours de décembre m’ont fait réalisé à quel point il faut savoir profiter de la vie, m’ont fait réalisé combien les moments passés avec ceux qui nous sont chers, sont précieux et combien j’ai la chance, nous avons la chance devrais-je dire plutôt , d’être là les uns pour les autres…. Famille, amis… Lorsque le besoin s’en fait sentir….
Je ne voudrais pas terminer cet écrit, qui m’a permis de poser des mots sur de nombreux sentiments qui m’ont traversée toute cette année et ces derniers jours et qui m’a fait du bien, par une note aux teintes plutôt sombres car j’ai à cœur pour ce mois de janvier qui commence, à reprendre l’écriture de trois petits bonheurs quotidiens…. Je les écris donc ici en tout premier, car ils sont et seront précieux à l’aube de 2022 :
Savourer le rythme lent d’un brunch mère-fille.
Prendre le soleil sur la terrasse de mes parents, un concentré de ronronnements sur les genoux.
Découvrir le premier perce-neige dans le chemin mouton.

Et si pour clore l’année passée ou commencer l’année nouvelle, vous aviez vous aussi envie de me partager vos 3 petits bonheurs du jour ?

Belle année à venir, quelques soient vos chemins, quelles que soient les portes que vous ouvrirez !!! La vie est faite de choix, de hauts, de bas, la vie n’est pas toujours simple mais dans les petits bonheurs ou les moments tristes, je me souhaite et vous souhaite d’ouvrir les yeux sur les chemins qui s’ouvrent devant vous, je vous souhaite de trouver les portes qui vous permettront de faire de jolies rencontres, de savoir refermer celles qui ne vous mèneront nulle part, d’ouvrir celles qui vous apporteront des ressources pour avancer sur le chemin de 2022, celles qui vous feront grandir, découvrir des lieux inconnus ou qui vous font du bien parce que pleins d’heureux souvenirs. Je vous souhaite des chemins tous tracés mais aussi des chemins sinueux car ils offrent parfois des surprises incroyables, des rencontres, du partage… Je vous souhaite enfin, d’ouvrir votre porte à ceux qui vous sont chers, à vos amis, vos voisins, pour créer ou recréer du lien, pour partager, échanger, troquer, inventer la vie de demain !

Belle année !

4 commentaires sur “12 mois & 12 photos pour le fil d’une année

  1. Il était important que tu puisses poser tes mots par ici pour garder une trace de l’année passée et rentrer dans la nouvelle, forte de ce que vous avez partagé, vécu, rêvé… tu as eu raison de terminer ce bel article à ton image ❤ je t embrasse bien fort

    J’aime

  2. Bonjour,
    Merci de ne pas faire semblant, il y a des hauts et des bas dans la vie, on les voit bien tout le long de l’article. Et j’espère que les dernières épreuves de décembre ne laisseront pas de traces. Bonne continuation, bises.

    J’aime

    1. Merci pour ces mots… En effet, dans mes articles, mes publications, jamais je ne cherche à masquer la vie telle qu’elle est… Elle m’est heureusement très souvent douce et facile mais les bas sont là aussi pour faire prendre conscience des hauts… Alors je continuerai d’être sincère et vraie dans mes mots ici ou ailleurs. Belle année ! Des bises !!!

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s