Fil de Campagne Mai’20

Entre écrire un fil de campagne rétrospective de ce mois de mai et écrire sur le fil ce qui m’est venu à l’esprit concernant le confinement et ses effets positifs, je n’ai pas vraiment su choisir….

Ce fil sera donc peut-être un peu décousu…oscillant entre rétro sur les moments marquants du mois écoulé et réflexions en passant par l’intermédiaire de mots clés qui me sont apparus comme essentiels .

En ce début de mois , j’étais un peu en mode «  en mai, continue de faire ce qu’il te plaît »…car vous le savez sans doute pour celles et ceux qui me suivent , j’ai toujours à coeur mes essentiels, ces petites choses qui au fil des jours et des mois sont à mettre au premier plan dans ma vie….

En ce début de mois, je suis encore peu sortie même lorsque l’heure du déconfinement a sonné….J’étais bien chez moi, à travailler à distance même si mes petits zouaves de maternelle me manquent…. ( leurs photos et leurs vidéos reçues presque quotidiennement pour certains me rappellent à eux et me font du bien à chaque fois… )

Depuis le 11 mai, bien sûr, j’ai mis quelques fois mes orteils en dehors de ma cabane, j’ai repris mon joli vélo vert pour me déplacer le plus souvent possible dans le village ou jusqu’à la ville ( 14 kilomètres environ aller-retour ) autant dire que mes gambettes ont apprécié ces sorties, en plus du sport à la maison, de la marche rapide et du running…. ( le confinement et ses gâteaux, ses apéros, ses repas en famille plus nombreux ont eu leur impact, pas que positif !!! )

Pendant ce mois de mai, ce furent des moments de joie et de retrouvailles au goût bien particulier, à la saveur douce et joyeuse, comme cet après midi passée avec mon alter petit pois, Virginie, pour aller chercher notre commande d’épicerie vrac ensemble, en covoiturant ( c’est aussi ça la transition écologique… ) , préparer de nouveaux projets très verts pour nos lieux de vie et d’espace, pour aujourd’hui et pas seulement pour demain, qui peut sembler bien loin…Aux «  #etdemain » et « #etaprès » des réseaux sociaux, j’ai préféré lancé un « #et aujourd’huionfaitquoi ? » pour la planète, pour notre vie de tous les jours, pour notre transition écologique, pour nous même….quels petits gestes, actions, décisions, décidons-nous de mettre en œuvre, dès aujourd’hui , pour aller plus loin que le zéro déchet ou presque, bien ancré dans notre petite famille et qui sème des graines de colibri un peu partout autour d’elle….Quel bonheur de voir des amis, des relations poser des questions sur notre mode de vie, sur nos choix ( de consommation, d’énergie, de déplacement…) et quel bonheur de pouvoir être là pour les aider à franchir le premier pas, oser afficher son premier message d’envie de changement ( n’est-ce pas Samantha ? Quel joli pas franchi avec l’aménagement de ton jardin, l’envie de donner une seconde vie aux objets, l’envie de réduire vos déchets en famille !!! )

Cette belle après-midi de retrouvailles a été aussi célébrée avec une autre amie et voisine précieuse pour sa spontaneïté, ses rires et son talent fou pour prendre les photos !!!! Alors, merci Elodie d’avoir passé un peu de temps avec nous dans mon jardin pour une petite séance photos de deux petits pois agités dans leur bocal, notre « happy green team »…

Le mois de mai m’aura aussi permise de revoir mon adorable grande sœur et mon tout aussi charmant beau frère, par deux fois même !!! des retrouvailles entre sœurs bien agréables ici à la maison et dans son beau jardin et potager agrandi !!! Nous avons hérité toutes deux de ce plaisir d’être au contact de la terre, de jardiner, de semer, de voir pousser et grandir nos légumes….merci papa !!!J’ai encore appris avec toi tout dernièrement et je suis maintenant une pro dans le lancer de seau dans la citerne pour le remplir convenablement….Car j’ai aussi redécouvert le potager de mes parents en y participant un peu plus , en allant y repiquer courgettes et cucurbitacées, semer cardes et navets ( notre potager du Colibri malgré des agrandissements de ci de là , dans bien des coins et recoins du jardin, est encore trop petit….)

Il faut bien le souligner, le confinement aura eu cet avantage indéniable ( la météo y étant pour quelque chose aussi , quel joli mois de mai, trop sec sans doute mais tant ensoleillé et bienfaisant pour l’esprit…) de nous permettre à quatre mains de nous occuper de notre retour à la terre, de découvrir un peu de l’esprit de la permaculture que beaucoup maîtrisent bien mieux que nous mais qui constitue de plus en plus un modèle de jardin potager pour nous ….J’ai toujours aimé les joyeux mélanges, les lignes sinueuses, les surprises au jardin, je ne vois pas pourquoi cela devrait changer…Alors autant vous dire que j’adore voir pousser nos petits pois entre nos tournesols, nos pieds de céleri branche et voir se marier menthe et citronnelle avec soucis et cosmos…j’adore voir nos bleuets grandir entre fraisiers et bourrache, j’adore installer nos pieds de cornichons et nos courgettes au milieu de notre verveine… je regarde s’épanouir la salade à couper ( dont je prélève juste ce qu’il faut pour le repas, directement du potager à l’assiette pour ainsi dire… ), les radis que nous avons plus que croquer, et je parle tous les jours à nos pieds de tomates disséminés un peu partout dans le jardin, dans la serre et sur la terrasse…. Des succulentes ont rejoint notre jardin et notre terrasse surtout, sans compter des vivaces que nous avons installées dans les coins d’ombre, nombreux , du jardin…

Nous aurons pu également nous occuper de repeindre la façade avec un joli rouge évoquant les maisons suédoises et un vert lumineux plein d’espoir !! Et ce joli décor de porte nous aura permis de refaire une petite séance photo, shooting entre filles, gai et coloré….

dav

Si je voulais continuer de mettre en mots et en lumière tout ce que le confinement a eu de bon, j’écrirai sans doute le mot «  sobriété »…de cette sobriété heureuse chère à Pierre Rhabbi, qui nous offre la possibilité de jouir de ce que l’on a simplement, en restant dans la juste mesure, le juste nécessaire ( même si d’accord, les chips ou les glaces noix de pécan ne sont pas ultra vitales pour vivre mais elles sont de ces petites choses qui participent aux joies familiales ou aux joies personnelles….alors, restons humains et …gourmands parfois ) nous sommes loin sans doute d’être complètement sobres mais heureux, je crois que nous le sommes…. ( dans tout ce qui fait notre vie… ) et le confinement nous a bien des fois fait réfléchir à nos achats ou non achats, ces options possibles qui peuvent s’offrir à nous pour éviter de tomber dans le piège d’une consommation à outrance…

Le fil du mois de mai a été bien souvent sur un mode slow, un rythme lent, dans le sens où je me suis permise de prendre le temps de faire les choses…Je dois avouer que rester à la maison pour gérer à distance le travail fourni à mes petits élèves, m’a permis d’adopter un autre rythme dans mes journées…je sais (et je sens) qu’il ne sera pas simple de revenir à un emploi du temps «  normal » mais je sais que je pourrai puiser dans un tas de ressources qui m’ont permis de rester en équilibre lorsque cela se faisait sentir….

La lecture bien entendu a été au centre de bien des débuts de journée, avec un thé en terrasse, ou des fins de journée….C’est d’ailleurs pour cela que ce fil du mois de mai a un peu tardé…Après une journée devant l’ordi pour l’école, à l’heure de la « sortie », je n’avais plus l’envie de rester assise au bureau, encore à écrire …L’appel du jardin et du soleil a été plus fort….

J’ai continué mes lectures de Sylvain Tesson ,«  La panthère des neiges » m’a ainsi emmené dans les traces de l’auteur et de son ami photographe Vincent Munier à la recherche de la panthère des neiges dans les montagnes du Tibet, leurs regards sur la photographie animalière, leurs perceptions de l’affût, leurs rencontres avec cet animal mythique, mériteraient bien un article plus long…Bien loin de cette aventure glaciale et de ce récit du bout du monde, je n’ai pu m’empêcher de faire un parallèle avec mes observations quotidiennes d’oiseaux et de petites bêtes au bout de mon jardin…Cela peut paraître ridicule mais voilà, je crois que la vie tient aussi à cela, au regard que l’on choisit de porter, à ce que l’on choisit de mettre en lumière…

Et clairement, j’ai préféré bien des fois, mettre en lumière mon jardin, mon potager, les mésanges s’occupant de leurs nichées, les abeilles et bourdons affairés tout au long du jour, les limaces délicatement déplacées loin de mes salades, et toutes ces petites choses merveilleuses à portée de main…

Lorsque Sylvain Tesson évoque les nouvelles dans la presse quotidienne et le fait de s’en éloigner un temps, je ne peux qu’adhérer à sa réflexion qui est qu’on y perd en angoisse et qu’on y gagne en poésie….

Cet auteur m’a fait beaucoup de bien, dans ses écrits, ses paroles, ses reportages, car j’en ai visionné des émissions, des interviews, des reportages avec lui lors de soirées en solo….

Il m’a donné envie de lire un autre récit de cabane et de vie dans les bois mais j’y reviendrai dans un prochain fil…

J’ai donc lu, parcouru des articles inspirants, voyagé en Irlande au VIIIème siècle, avec « La lune de sang » dans les méandres d’une conspiration entre rois et princes des cinq royaumes, commencé à me balancer au rythme d’ «  une très légère oscillation » ( encore un Tesson ) dans mon hamac, chercher à comprendre à travers l’ouvrage de Glenn Albrecht, les émotions de la Terre , picoré de ci de là dans d’autres livres tous aussi intéressants les uns que les autres….La lecture aura été un des mots clés de ce mois vous l’aurez compris….Et chez vous ? Des lectures captivantes, enrichissantes , amusantes ?

En mai, j’ai fêté deux mois de douches glacées du matin…j’ai repensé à cet article qui m’avait plongé dans ce défi au mois de novembre dernier en me remémorant le fait que la journaliste avait continué ce rendez-vous matinal bien au-delà du mois initial…et me voilà moi aussi à prendre goût à ce rituel matinal qui finit de me réveiller, me revigore, me met en route…. j’ai renoué avec le fasting, le jeûne intermittent dont j’avais parlé dans un ancien article, pour reprendre un peu le contrôle de mon corps et des dommages collatéraux du confinement !!!

J’ai également repris le chemin de l’école , brièvement malheureusement, car mon école maternelle est restée fermée et le sera encore un long moment…Cette journée passée dans les classes vides et silencieuses aura été pleine d’émotions et aura eu pour effet de me donner envie d’écrire une lettre à mes loulous d’école, une lettre rien que pour eux, parce que même haut comme trois ou quatre pommes, ils devaient savoir pourquoi on ne se reverrait pas tous ensemble et surtout savoir combien j’étais fière d’eux, ces petits héros du confinement, pour qui ça n’a pas dû être facile tous les jours….Et les différents retours des parents sur cette lettre qu’ils ont bien voulu lire à leurs enfants, m’auront apporté aussi beaucoup d’émotion… positive…. A lire en suivant le fil…lettre à mes loulous d’école…

Sur le fil de cuisine, j’ai eu envie de mettre des fleurs dans nos assiettes, de les manger, de tester de nouvelles recettes comme ces sablés apéritifs aux fleurs de ciboulette, ces sablés sucrés aux pétales ou aux fleurs de pensées, des fleurs en veux-tu en voilà dans toutes nos salades et assiettes composées ( de vrais tablées aux parfums et aux goûts d’été !!! ) les repas en mode veggie ont eu la part belle !! et nous avons goûté notre vin de pissenlit fait maison, idéal pour les apéritifs…. Notre apprenti cuisinier a continué de nous régaler avec ses devoirs de lycée… La cuisine a été au centre de ce mois passé encore plus !

Confiture de lait, clafoutis, plancha, barbecue, brioches, marinades, tajine, fraises , asperges…des produits locaux, ou en circuits courts, de saison, bio …bref, un fil gourmand et en accord avec notre transition écologique ( tout est lié vous voyez !! )

Et puis le mois de mai s’en est allé….Laissant s’installer un mois de juin explosant de couleurs, de coquelicots, de verdure, de chants d’oiseaux ( que j’ai eu bien des difficultés à dénombrer lors du week-end de comptage des oiseaux au jardin dans les refuges de la LPO , étant bien cachés dans le feuillage épais de notre petit bois … ) un mois de juin, prometteur de retrouvailles encore en famille ( petit à petit ) , et laissant entrevoir l’arrivée de l’été….avec dans la tête des envies de bord de mer, de salicornes, de vélo , de rando…mais ne déroulons pas trop vite la bobine de fil….un jour à la fois….profitons …en mode slow le plus que nous pouvons…. c’est ce que je vous souhaite !!!

Joli mois de juin !!!

dav

dav

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s