Lettre à mon moi de 2023

Quand j’ai décidé au début du mois de mars de me replonger dans un livre acheté il y a des années « 10 minutes par jour pour enchanter son quotidien », je ne pensais pas qu’il m’aurait inspiré un article de blog…
Mais après tout, des lettres, j’en ai déjà écrites plusieurs…
Et une des petites activités proposées était d’écrire une lettre à son moi de dans un an…
J’ai franchi le pas, j’ai lancé un fil, construit un pont entre ce mois de mars 2022 et le mois de mars 2023….
Vous êtes-vous déjà essayé à cet exercice ?
Quels mots pourriez-vous vous écrire et retrouver douze mois plus tard ?

Ceci étant dit , voici la mienne….

Chère Marianne,

Un an s’est écoulé depuis cette lettre. Comment vas-tu ?

As-tu trouvé comment réinventer l’insouciance, ou plutôt ce sentiment d’insouciance qui te faisait défaut dans la voiture ce matin-là, ce vendredi 4 mars 2022 ? Ce jour où tu as décidé d’écrire cette lettre ? Te souviens-tu ? Tu pensais alors , avec la guerre en Ukraine, le deuxième volet du rapport du GIEC, l’avenir climatique se profilant, l’avenir incertain, que jamais plus tu ne vivrais et plus généralement nous, ne vivrions, de façon insouciante après ça.

J’espère que tu as su garder ces parenthèses essentielles, cet équilibre, primordial, pour continuer d’avancer, de vivre la transition écologique qui t’était chère et de te nourrir de ces petits riens, malgré tout .

Peut-être avez-vous trouvé le temps d’aménager l’atelier cabane au potager du haut, pour en faire un lieu sobre certes mais chaleureux, un lieu cocon, une cabane comme dans les bois. C’était un rêve qui te donnait envie d’avancer et de partager des moments , un peu hors de tout, en famille, avec un poêle à bois, des vieux fauteuils, un lit rustique mais confortable, une petite table, un établi où ranger et poser le peu d’ustensiles nécessaires à la confection de repas simples, partagés, des livres, des tasses de thé et des toilettes sèches.

J’espère vraiment très fort que tu es encore entourée de ceux qui te sont si chers, tes parents, et que les moments vécus avec eux t’apportent des petits bonheurs précieux au quotidien. Tu rêvais aussi de vacances partagées avec tes frères et sœurs, des moments passés ensemble au potager, au coin du feu, des discussions profondes et ressourçantes. Ont-ils été au rendez-vous ?

Comment vont tes potagers ? Avez-vous eu une bonne récolte ou du moins une récolte vous permettant de remplir des bocaux pour l’hiver, vous permettant d’être encore plus auto-suffisants d’un point de vue alimentaire, vous permettant aussi de partager, de donner, de troquer avec vos familles et voisins et amis ? Vous permettant de vivre de la terre et de vos mains, un peu, beaucoup ?

As-tu continué de faire bouger le bocal avec ton amie Virginie, en essayant de rendre le monde, celui qui t’entoure , c’est déjà pas mal, un peu meilleur, plus solidaire et bienveillant, en organisant des rencontres, des moments festifs entre personnes qui en avaient assez de ce monde pourri par l’ultra-consommation, par l’égoïsme, la désinformation ou le manque d’information vraie et essentielle, ce monde peuplé de fous….

As-tu réussi à semer encore des graines, as-tu gardé cette énergie et cette volonté de montrer par tes choix de vie qu’un autre monde est possible ?

Je souhaite sincèrement que l’espace et l’époque dans lesquels tu vis aujourd’hui est plus apaisé , plus serein, riche d’espoirs et de rêves encore en demain, loin , bien loin des masques, des virus, des pandémies, des dénis quant à la situation climatique et des guerres folles et insensées. La perspective, il y a un an était si loin de l’être.

As-tu réussi à continuer de vouloir être une maîtresse d’école du dehors, avec tes petits élèves ? Les situations, les projets, les envies ne s’alignent pas toujours et les volontés des différents acteurs ne vont pas toujours dans le même sens. As-tu réussi à montrer combien c’était important, essentiel de favoriser ce lien avec la nature, les jeux d’enfants qui font grandir et qui apprennent bien plus que tout un tas de fiches et de programmes à suivre ? …. As-tu réussi à sortir tes ateliers et tes activités dans la cour, dans la pelouse, sous les grands arbres du parc des peupliers ou dans les petits sentiers pas loin de ton école ? Le potager et les arbres plantés l’an passé ont dû bien pousser encore….

Es-tu toujours une maîtresse heureuse ?

J’espère que tu n’as pas oublié tes rêves et tes jeux d’enfants, ton utopie écolière et que tu as su garder le sens de ce qui est essentiel à apprendre aux enfants….

Tes petites personnes préférées sont-elles toujours là à partager tes rêves, tes petits bonheurs ? je le pense car ce cocon familial t’est précieux et indispensable à ton équilibre et tu es bien chanceuse d’être ainsi entourée .

Allons, il est temps de te laisser sur ces mots ….

Continue de prendre soin de toi et de ceux qui t’entourent, comme tu le faisais déjà ( ou du moins essayais de le faire ) il y a un an.

Continue de partager autour de toi les petits détails et le positif avec tes mots, tes photos. Je pense sincèrement que si ils te permettent de garder l’équilibre, ils peuvent aussi le permettre à d’autres….

Je t’embrasse….

Ton moi , de mars 2022

2 commentaires sur “Lettre à mon moi de 2023

Répondre à Happy Virginie Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s